Qui es-tu ?


Je m'appelle Belén Barnechea, j'ai 28 ans, je suis née au Pérou et j'y ai grandi pendant les douze premières années de ma vie. Depuis lors, je n'ai cessé de me déplacer d'un endroit à l'autre. Il y a cinq ans, je me suis installé à Madrid.


Que fais-tu dans la vie ?


J'ai une boulangerie appelée Casa Manjar, qui est née pendant le confinement.


Quel a été ton parcours professionnel ?


J'ai étudié le marketing et les relations publiques à Boston. J'ai ensuite déménagé à New York pour travailler dans la publicité, au sein du groupe HAVAS, puis à Madrid pour travailler chez ATREVIA, une agence de communication d'entreprise. Après plusieurs années dans l'agence, j'ai décidé de créer ma propre entreprise.


Comment est née Casa Manjar ?


Casa Manjar est né de l'illusion d'avoir des desserts péruviens à Madrid. Elle est née d'un rêve, je dirais. Le rêve s'est réalisé pendant la pandémie. Moira, ma cofondatrice, et moi avons passé tout le confinement à tester des recettes familiales que nous avions toutes les deux, nous avons essayé, mélangé et changé des recettes jusqu'à ce que nous ayons les recettes parfaites à vendre.


Qu'est-ce qui rend Casa Manjar si spécial ?


Pour moi, tout est spécial. C'est quelque chose qui a beaucoup de dévouement, d'amour et d'histoire familiale derrière lui.


Qu'est-ce qui inspire le plus tes recettes ?


Ma grand-mère, ma grand-mère était la matriarche de ma famille et tout se passait autour de sa maison. Ce sont ses recettes qui m'inspirent, car ce sont des desserts que je mange depuis que je suis enfant.


Tes trois spots préférés à Madrid ?


Mon endroit préféré à Madrid pour manger est La Parra, le bar je dirais Le Coq (bien que je ne fasse plus autant la fête). J'aime beaucoup faire du shopping mais je dois dire que je n'en fais pas beaucoup à Madrid. Si je devais choisir quelques magasins, je pense que ce serait NAC, Misia, Pez et Es Fascinante.


Ton secret de beauté le mieux gardé ?


Rétinol, crème solaire et mon sommeil de beauté pendant 8 heures tous les jours. Maintenant que j'ai rencontré QUINQUE, je pourrais dire le masque détox haha.