Qui êtes-vous? 

Je suis Guillermo. Un grand passionné par la nourriture mais, surtout, de pouvoir en profiter avec une bonne compagnie.

 

Que faites-vous dans la vie ? 

Je suis nutritionniste (ou, comme moi je préfère me définir à moi-même: “personal eating trainer”), et communicateur de profession. Je me bats toujours entre apprendre aux gens à bien manger et ne pas oublier le plaisir envers la nourriture.

 

Quel a été votre parcours professionnel ?

J'ai commencé à travailler pour la société Coca-Cola il y a plus de 10 ans. Après mon passage dans l'industrie alimentaire, je me suis orienté vers la nutrition clinique et la communication, où je me sens comme un poisson dans l'eau.

 

C’est quoi la différence entre un nutritionniste et un “personal eating trainer” ?

Un nutritionniste porte une blouse blanche et vous donne un régime. Un PET vous accompagne au supermarché, vous apprend à choisir les plats au restaurant, à faire face à des vacances de 10 jours à la plage... Pour moi, partout où il y a de la nourriture, il devrait y avoir un PET.

 

Qu'est-ce qui vous plaît le plus de vos consultations ? 

J’adore les différents cas des gens, et surtout la façon dont de nombreux patients font face à la nourriture d'un point de vue émotionnel.

 

Comment savoir si l'on doit consulter un nutritionniste ?

Dans le passé, j’aurai dis que lorsque votre apparence physique a subi un changement. Aujourd'hui, je pense que c’est quand ni votre apparence physique ni votre apparence mentale ne sont en crise.

 

Aimez-vous cuisiner ? êtes-vous un bon cuisinier ?

Non, pas du tout. J’aime beaucoup plus que quelqu’un cuisine pour moi. Je suis une personne très anxieuse, et je n'ai aucune patience lorsqu'il s'agit de cuisiner. Malgré tout, je dois dire que le peu que je fais, je le fais assez bien.

 

Votre recette préférée : L’omelette aux pommes de terre. Ceux qui ont gouté l’ont beaucoup aimé.

Quels sont les aliments ou ingrédients que vous utilisez davantage dans vos recettes ? 

Le pain de mes petits déjeuners ☺ 

 

Comment un nutritionniste combine-t-il une alimentation saine avec une vie sociale chargée, des sorties, des repas à l’extérieur, etc. ? 

C'est la chose la plus compliquée, et moi je reconnais que je me laisse beaucoup aller. Je le compense en faisant beaucoup de sport, mais il y a des semaines où cela devient vraiment compliqué. Le plus important est de faire attention à la quantité de vin et de bières, qui peut devenir le plus difficile à contrôler .

 

Vos trois endroits préférés de Madrid ?


Sylkar pour prendre le pétit-déj; El Comunista pour le déjeuner et La Burlona pour le dîner. 


Votre premier geste selfcare tous les matins ? 


Cela peut sembler ridicule mais, pour moi, c'est nécessaire : me moucher. Je souffre de rhinite et pouvoir respirer profondément dès que je me réveille est, pour moi, la meilleure façon de prendre soin de moi-même.


Et le dernier avant d’aller vous coucher ? 


Mettre de la vaseline sur mes lèvres (comme je respire mal, elles sont normalement très sèches).


Votre expérience QUINQUE en trois mots.
Spécial, pure et routinière.

×