Qui es-tu ?

Álvaro Naive, bouffon de la cour.

 

 


Comment te défines-toi en deux phrases ?

Humble mais ambitieux. Nostalgique et non-conformiste.



Quel a été ton parcours professionnel ?

J'ai commencé à travailler dans le secteur de la mode dans différents showrooms, tandis que je commençais ma carrière de musicien dans le groupe Trajano ! Ensuite, j'ai eu ma propre boutique vintage à Malasaña et ces dernières années, j'ai combiné le DJing avec un travail de relations publiques et de communication. Nous avons également créé Parpol House, l'agence d'événements et de communication dans un espace que nous avons loué pour des tournages, des prises de vue et d'autres événements.


Qu'est-ce qui te plaît le plus dans le métier de DJ ?

Pouvoir faire en sorte que les gens s'amusent et que moi et eux soyons unis par la danse et la joie.


Quels ont été les plus grands obstacles que tu as eu jusqu'à présent ?

La pandémie sans aucun doute. Ces deux années ont été très compliquées, mais j'en suis sortie plus forte à bien des égards.


Que signifie la musique pour toi ? As- tu un point de référence musical ?


C'est mon échappatoire. Quand j'ai un problème, la première chose que je fais, c'est de mettre de la musique et tout s'arrange.

Une de mes références est Damon Albarn. Je pense que c'est un compositeur exceptionnel.


Une chanson que vous écoutez tous les jours ?

 

Selon Spotify, la chanson que j'ai le plus écoutée cette année est Attitude de Lewis Ofman.



Aimes-tu t'écouter ? 

Quand je jouais dans Trajan ! je n'aimais pas du tout nous écouter. Maintenant que le projet a pris fin il y a quelques années, j'aime de temps en temps revenir en arrière et écouter ce que nous faisions.


Qu'est-ce que ça fait d'être de l'autre côté d'un festival ?

 

Je me suis senti très reconnaissant et j'ai toujours été traité comme un Je mentirais si je disais que c'est mieux d'aller aux festivals en tant que public. J'ai gardé beaucoup de bonnes histoires, même si j'emporterai la plupart d'entre elles dans la tombe sans pouvoir les raconter.


Tes trois endroits préférés à Madrid : La Burlona, Bar Lacón et Mercules.


Quels sont les trois produits qui ne manquent jamais dans ta trousse de toilette lorsque tu partes en voyage ?

Crème solaire, parfum et crème pour les yeux.


Ton premier geste selfcare chaque matin ?

 

Je me verse beaucoup d'eau froide sur le visage et je fredonne une chanson idiote.



Ton expérience QUINQUE en trois mots : réparatrice, relaxante et efficace.

×